Rechercher

La soup joumou (ou soupe de giraumon en français)

Pour les haïtiens, le 1er janvier n’est pas uniquement le nouvel an, mais également le jour de l’indépendance. C’est le 1er janvier 1804 qu’Haïti, la perle des antilles, est devenu la première république noire libre (i.e. la seule révolte victorieuse d'esclaves contre leurs maîtres) marquant l’histoire pour tous.


Vous vous demandez ce que cet évènement a à voir avec la soupe ? Voici l’histoire de cette tradition, une histoire que mon grand-père prenait plaisir à nous conter (à mes frères, mes cousin.es et moi) chaque 1er janvier.


La soup joumou était autrefois une soupe cuisinée par les esclaves, mais qui leur était interdite. Lorsque les soldats sont revenus victorieux de la guerre pour l’indépendance, toutes les familles ont cuisiné cette soupe en symbole du début de leur liberté. Puis, les soldats sont passés de maison en maison pour déguster la soupe de la victoire.


C’est ainsi qu’a débuté la tradition de la soupe du jour de l’an qui est plus qu’une simple soupe car elle représente la fin de l’esclavage et l’indépendance d’Haïti. La tradition est de manger sa soupe et de passer chez les autres membres de la famille pour goûter à leur soupe. Le 1er janvier, je mange exclusivement de la soup joumou, toute la journée, et ce avec plaisir et fierté.


La recette varie d’une famille à l’autre, mais essentiellement la soup joumou est composée de courge giraumon, de cubes de bœuf, de légumes (carottes, céleri, choux, poireaux, navet, etc), des piments forts, beaucoup d’épices et de fines herbes. Il peut également y avoir des patates et des pâtes. Cette soupe est délicieuse, soutenante et est généralement accompagnée d’un morceau de pain haïtien.


Je vous souhaite une bonne année 2021 et une heureuse journée de l’indépendance haïtienne !


Sandrine Staco, Dt.P.


P.s. Merci à ma maman pour cette délicieuse soupe.