Rechercher

Ma lettre pour toi au sujet des résolutions de début d’année

Dernière mise à jour : 29 déc. 2020

Je vois déjà arriver toutes les résolutions de l’année 2021. Tu sais de quoi je parle, les « new year, new me », les « ok cette année c’est l’année où pour de vrai je perds mes 50 lbs », les « cette année je vais faire mes workouts 5x/semaine sans faute ». Tu te reconnais là-dedans ? Si oui, ce texte est pour toi.


Ça fait combien d’années que tu as le même objectif ? Et surtout, ça fait combien d’années que cette même résolution n’a pas fonctionné ? Il faut quand même se demander pourquoi.


La vérité au sujet des diètes

Souvent, on y arrive pendant quelques semaines ou quelques mois. Mais rendu en avril, on a pas mal oublié les résolutions.. c’était trop dur alors on a laissé tomber. De toute façon, c’est pas grave… on se reprendra en 2022 au pire. Ce que je veux que tu saches c’est ceci, si ça n’a pas fonctionné, ce n'est pas de ta faute, ce n'est pas toi qui a un problème, ce n'est pas vrai que tu n'es pas assez discipliné.e. La vérité c’est que les régimes/les diètes ÇA NE FONCTIONNE PAS. Ce n'est pas pour rien que 95% des gens n’arrivent pas à maintenir la diète X [insérer le nom de littéralement n’importe quelle diète]. Les diètes c’est un gros, en mon meilleur français, SCAM.

Petite analogie, si tu es dans un cours à l’école et 95% des gens échouent le cours… le problème n'est certainement pas avec les étudiants mais plutôt avec la méthode d’enseignement ou avec la méthode d’évaluation.


Le cercle vicieux des diètes

En fait, les diètes sont faites pour fonctionner à court terme et c’est d’ailleurs pour ça que l’industrie de la diète ne cesse de faire de l’argent. La 2e étape de la diète c’est l’étape où ça ne fonctionne plus (parce qu’en réalité les diètes sont impossibles à maintenir à vie, trop de restrictions, trop de contrôle).


L’effet de cette 2e étape est que ça te rend triste et vulnérable (tu te dis « pourquoi je suis pas capable de continuer cette diète ? Clairement c’est de ma faute, j’ai aucune volonté»). En plus de ne pas être capable de la maintenir, oups le chiffre sur la balance remonte pour augmenter ton sentiment d’échec parce que ton objectif dans tout ça c’était d’avoir un nombre un peu plus proche du 0 (en passant c’est quoi ça une taille 0, 0=rien, une taille 0 devrait être au minimum une taille 1… à quel point c’est toxique qu’une taille rien existe).


BREF, c’est rare qu’on accuse la diète de ne pas fonctionner parce qu’à première vue on dirait qu’elle fonctionne pour tout le reste de la planète. Donc, après quelques temps de culpabilité et de se sentir mal… on fait quoi? On reprend la diète (ou une nouvelle) et on se dit que cette fois c’est la bonne, cette fois-ci on est motivé POUR DE VRAI. Et pouf! Juste comme ça, le cycle est reparti.



La question à se poser

Il faut se demander qui bénéficie de tout ça? Est-ce que c’est toi qui est pris dans le cercle vicieux des diètes ou est-ce que c’est la compagnie X qui te fait dépenser de l’argent dans ses produits « qui fonctionnent » (tu sais, les thés laxatifs, les milles et un produits keto, les applications qui assurent la perte de poids, ou même le gym ou tu paies l’abonnement mensuellement mais que tu as utilisé seulement en janvier au début de ta résolution et en avril pour préparer ton bikini body.


Bon en passant je suis contre l’industrie de la diète mais je ne suis pas contre le gym, je m’explique. Il n'y a rien de bon à gagner d’une diète, juste du stress, de la déception et une perte d’estime de soi. Le gym c’est différent. Si tu vas au gym parce que tu aimes vraiment ça et que ça te fait du bien, que c’est ta façon de décompresser ou que tu fais des cours en groupe et que tu aimes ta communauté au gym là oui, je suis 100% pour. MAIS si tu y vas parce que tu penses que c’est la seule façon de bouger, que ta seule motivation c’est de perdre du poids et que tu détestes ça pour mourir alors là, je suis contre. Bouger c’est excellent pour toi et ça fait du bien mais il ne faut pas que ça soit une expérience désagréable. Trouve quelque chose que tu aimes, il y a un million de façons de bouger autre que le gym (ex. kickboxing, randonnée, pilates, yoga, etc.).



L'objectif de cette publication

Tu n’es peut-être pas prêt.e. d’arrêter les diètes ou d’arrêter ta quête de perte de poids et c’est tout à fait correct, mon objectif n’est pas de te culpabiliser. C’est difficile de déconstruire des concepts qui sont là depuis des années et ça ne se fait pas du jour au lendemain. J’espère simplement t’amener à te questionner et peut-être modifier un peu tes résolutions. Ton « cette année je vais aller au gym 5x semaine » tu peux peut-être le changer pour « cette année je vais trouver une activité physique que j’apprécie » ou ton « cette année je perds 50lbs » peut-être que tu peux le changer pour « cette année j’accepte mon corps tel qu’il est en ce moment et je me rappelle de toutes les magnifiques choses qu’il fait pour moi tous les jours ».


Pour finir je veux te dire que la saine alimentation c’est une alimentation qui te permet de combler tes besoins nutritionnels (vitamines, minéraux, protéines, etc.) MAIS AUSSI qui te donne du plaisir, qui ne te culpabilise pas. Garde ça en tête quand tu te dis «ok maintenant je vais manger santé» (manger santé ce n'est pas manger des légumes, c’est plutôt de manger tes légumes préférés et aussi laisser la place à tes biscuits préférés).


P.s. L'arrêt de la quête de perte de poids et l'acceptation de soi n’est pas un travail facile. L'accompagnement d'un.e nutritionniste/diététiste et d'un.e psychologue peux vraiment aider.


Sur ce, je te souhaite une merveilleuse année 2021 remplie de joie et surtout je te souhaite beaucoup de compassion envers toi-même (c’est bien plus santé qu’une perte de poids).


Sandrine Staco, Dt.P.

@thecolorfulnutritionist